vendredi 13 octobre 2017

Docteur




Les lignes de ta chair invitent
en relief, s'invitent
à ma peau, bien vite, Docteur
apporte les premiers maux
de l'urgence  patiente
du temps pris en otage plus près du souffle
court
jusqu'aux plus basses décences
fermes
bien fermes tes ordres, Docteur
désirs fermes
jusqu'au pied de la croix sur ton épaule
ferme impénitence
jusqu'aux points finaux ornant les commencements, Docteur
fais-moi, dans ton bleu, l'enchaînée du regard
referme nos deuils sur l'entaillure de nos corps
Docteur, enferme-nous dans l'entre-temps tyrannique des entrecuisses
Prends-moi, Docteur
le pouls et laisse-moi ausculter le battement
d'un Maintenant perché sur ta lèvre
cueillie dans l'inhésitation
forte et grave, Docteur
dans le galbe d'une ordonnance
prescris
la mort à vie

Aucun commentaire: