samedi 21 août 2010

Réacquisition


Elle ne dort pas pour t’invoquer dans ses rêves, elle dort pour t’en chasser.. Elle se délecte de dormir seule sans raffut dans les draps et sans grincement du lit .. Elle se plaît à te voir esseulé loin d’elle. Et, alors qu’elle t’oublie, toi, tu te rappelles... Rien ne la dépite en ton absence. Ni la nuit écorche sa poitrine, ni tes lèvres, ni tes mains, ni tes dents ... Quand elle dort, son corps entier est à elle, à elle seule.. Ni tes mains arrachent sa chemise ni tes pieds pilonnent son coeur comme une noix quand tu claques la porte derrière toi... Rien ne lui manque en ton absence, elle a tout pour elle... Ses seins sont à elle, ses mains, ses jambes, son ventre, son nombril et la porte qui fut un jour celle de ton paradis est à elle aussi.. Tout en elle est à elle.. Quant à toi, il te reste les photos désirées, tu peux les prendre.. puissent-t-elles, au fin fond de ton exile, te tenir compagnie.. ou peut-etre qu’au coeur de ton plus fervent fantasme nocturne, l’une d’elles prendrait vie... Et dis lui :”te désirer est ruine” si tu en as envie.. Elle continuera à écouter son corps avec la placidité de l’experte que rien ne trouble, rien... à part le surgissement de ton spectre et la résonance de l'écho de ta voix au milieu de la nuit...

8 commentaires:

Syd' a dit…

Mangnifique réacquisition..

Venus a dit…

Et on connait la vraie valeur des choses quand on les perd .... et qu'on les réacquiert

tes écrits sont toujours aussi sublimes.. bravo

YasMenina a dit…

Si "Elle" a tout ça: ses seins, ses mains, ses jambes, son ventre, son nombril et surtout la Porte qui fut un jour celle de son paradis; je pense qu'elle a toutes les chances d'ouvrir toujours sa porte à quelqu'un...

coeos a dit…

J'apprendrai le voodoo...Et tes seins, tes mains, tes jambes, ton ventre, ton nombril et la porte de ton paradis te rappelleront, qu'ils sont à moi...
Tu vois déjà surgir mon spectre et entends résonner l'écho ma voix...Tu languiras, longtemps, à mes sorts lointains...comme je languis maintenant devant tes photos...

Mayday a dit…

oh.. coeos.. tu.. je suis submergée par ce flux passionnel .. tu m'en vois sourire béatement en ayant perdu tous mes maux :)

Mimi a dit…

C'est magnifique, ça provoque une telle émotion que chaque partie du corps cité est soulagée par rapport aux maux qu'elle a pu endurer.

coeos a dit…

ah...mayday :)...c'est vrai que les mots soulagent les maux.. mais faut bien croire O.Wilde quand il disait qu'il n'y a qu'un seul moyen de se délivrer de la tentation... c'est d'y céder :)
A la prochaine mon amie.

Mayday a dit…

@coeos: J'en conviens aisément mon cher ami :) d'ailleurs c'est l'une de mes citations préférées ;)
@Syd': ravie que tu aimes ma chérie.. ;)
@Venus: rien n'est jamais totalement réacquis à vrai dire...mais on essaie d'y croire tant bien que mal pour ne pas stagner...
Merci pour ton agréable passage.
@Yasmenina: Certainement ma puce.. et puis surtout elle pourra se servir elle même de sa porte du paradis comme une grande en attendant ;p
@Mimi: Ton commentaire me fait vraiment plaisir. Soit la bienvenue.